Chanel in Edinburgh

Combattante, tel est l’adjectif qui qualifie cette collection pleine de surprises. D’abord, un retour aux sources originelles de l’Écosse avec cette laine merveilleusement bien travaillée, souple et légère, fine et agréable. Le travail du tartan écossais constitue le pilier de cette collection. Il est décliné en toutes les couleurs, en toutes formes et fait de la silhouette féminine une veritable femme de guerre. Toutefois cette violence qui nous est inspirée en premier temps et vite atténuée par ces douces matières, par cette attitude calme et résignée. Cette collection est hors du temps, elle se situerait entre la grande époque de l’ère d’Elisabeth et aujourd’hui en passant par cette intemporelle tradition écossaise. En effet des clins d’œil sont savamment glissés dans les modèles, ainsi l’on porte un petit sac à la facon des kilts. Des fraises, des lavalières, des boots, pas de talon pour cette femme rude et élégante et des couleurs sombres mais belles rythment le défilé. Des étoles sont portées sur une épaule, des bonnets renaissance apparaissent et enfin des bijoux et des accessoires dignes de cette période sont créés. Cette présentation intime démontre donc toujours et encore que ces métiers d’arts, que ces artisans aux mains d’or sont préservés et permettent des chefs d’oeuvre que les maisons de couture renouvellent tous les ans.
Donc pour une fois grâce à cette collection, les peuples écossais et anglais sont unis le temps d’une présentation signée Lagerfeld.

Warrior, that is the main theme of the collection full of surprises. Firstly, a come back to the original sources of the Scotland with that wonderful wool, worked by the best craftmen of the country. The scotish tartan is one of the main basis of the collection. It is declined in neutral colors, in all the forms and draws a silhouette of a real warrior woman. But that violence that is inspired in a first time is quickly slowed down by the soft fabrics and this calm and resigned attitude. This collection is out of the time, between the great Elizabethan age wnd today passing by this unique scotish tradition. For instance, little bags are wore as the way of kilts. Boots and no heels for this rude but elegant woman and dark colors rythm the show. Some huge scarves are wore on one shoulder, some renaissance hats appear and finally the jewels and accessories look like if they came from that period. This private collection show that these fine arts jobs, these craftmen with golden hands are preserved and create unique masterpieces that haute couture houses renew every season. In the time of a show, Scotish and English people are in peace in a collection signed Lagerfeld.

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s